Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

L'actualité de CENTURY 21 Habitat Espace Conseil

Que c'est-il passé sur le marché immobilier Parisien au 2ème semestre 2017 ?

Publiée le 15/01/2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 9000 € du m² sur l’année ont définitivement été franchis. Le prix moyen au m² s’établit ainsi à 9084€ en 2017. Il a pris 7,5% sur un an et 43,5% en dix ans !

Et même si les Parisiens sacrifient quelques m² pour réaliser leur rêve, le montant moyen d’une transaction crève les plafonds : 452 545€ soit 200 000€ de plus qu’il y a onze ans !

 Cette hausse des prix essentiellement concentrée sur le 1er semestre a eu pour effet immédiat un ralentissement de l’activité qui, sur l’année, recule de -8,7% par rapport à 2016. Ce coup de frein a provoqué une légère décélération de la hausse des prix parisiens au second semestre.

Paris est cependant toujours en surchauffe, les délais de vente continuent de raccourcir pour s’établir à 57 jours; il ssont cependant encore loin du plus bas observé en 2011. Un logement à l’époque se vendait en moyenne en un mois et demi.

Noir, c’est noir ! L’encadrement des loyers ainsi que l’éventuel élargissement du dispositif à la banlieue parisienne continuent de dissuader les propriétaires bailleurs, et la part consacrée aux investissements locatifs chute de -16,7% pour ne plus représenter que 21,4% des transactions parisiennes (cette part était de 30,1% en 2011). La pénurie du marché locatif ne peut, dans ce contexte, que s’aggraver.

 Les retraités qui n’ont plus accès au crédit fuient la capitale (leur part recule de -11,5% en un an). Les employés et ouvriers sont également contraints de s’expatrier et leur proportion parmi les acheteurs régresse de -31% en 2017.

Paris devient la capitale des cadres. La part des cadres moyens progresse ainsi de 3,4% quant à celle des cadres supérieurs et des professions libérales, elle fait un bond de 7% en un an.

Notre actualité