Bienvenue chez CENTURY 21 Habitat Espace Conseil, Agence immobilière PARIS 75015

Immobilier à Paris : la baisse ne fait que commencer ?

Publiée le 09/07/2013

Les données concernant l’évolution du marché immobilier au premier semestre viennent d’être publiées par le réseau Century21.


Les grands chiffres à retenir pour la période de janvier à juin 2013 :

-    Au niveau français, les prix ont baissé de 2,6% et le nombre de transactions a augmenté de 6,6% par rapport à l’année dernière, avec des situations très contrastées suivant les régions.

-     A Paris, les prix ont baissé de 3,2% pour atteindre 8.206 €/m². Dans le même temps le nombre de transactions immobilières sur Paris a baissé de 5,2%. Ceci marque un vrai changement de tendance après la forte hausse de ces dernières années.

Incontestablement la baisse des taux d’intérêt, qui ont atteint au mois de juin un plus bas historique, a servi d’amortisseur au marché. Les baisses de prix auraient sans nul doute été plus fortes sans l’effet stimulant des taux d’intérêt.

Enfin on constate que les investisseurs boudent actuellement l’immobilier, effrayés par les diverses mesures gouvernementales annoncées. Le nombre de transactions réalisées au titre de placement baisse de 6,2% en France et de 12,2% à Paris par rapport à la même période de l’année dernière.


Le journal Le Monde, comme l’ensemble de la presse, s’est fait l’écho de ces évolutions et s’est largement appuyé pour illustrer son propos sur une interview de Mr David Queillé, Manager Transaction de l’agence Century21 Habitat Espace Conseil, située rue Lecourbe. Voici son analyse sur l’évolution du marché immobilier du 15ème arrondissement à Paris :

-     Accroissement du nombre d’appartements en stock : "J'ai un stock qui devient compliqué. Au prix présenté, certains biens ne trouvent pas preneur, et il y a une chance sur deux que les vendeurs finissent par les retirer de la vente. Depuis dix ans, j'ai toujours eu entre 10 et 15 biens en stock. Là, j'en ai 30."

-    Allongement des délais de vente : "Tout est compliqué. Les acheteurs ont augmenté leur degré d'exigence. Si le bien est cher et de qualité, ils y vont doucement, et s'il est cher et comporte des défauts, ils ne font même pas d'offre."

-    Réduction du flux d’acheteurs : "On sent, et c'est très récent, que le flux acheteur commence à se contracter. Nous rentrions environ 150 fiches nouvelles par mois de gens qui cherchent à acquérir un bien, là on en est à moins de 100."


Autrement dit, tous les éléments sont réunis pour que la baisse des prix des appartements sur Paris du premier semestre 2013 se poursuive, voire s’accélère au second !


Retrouvez l’intégralité de l’article du Monde en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.lemonde.fr/immobilier/article/2013/07/01/immobilier-le-recul-des-prix-s-accelere_3439557_1306281.html

Notre actualité